L’être brisée

Tu m’as laisser ici avec ma douleur, je me sentais impuissante, j’entendais tes pleures de désespoir mais je n’étais qu’une enfant.

Quand celui qui étais sensé  t’aimer, te faisais vivre  un enfer.

Sache qu’as tes cris je n’est pas été sourde, les murs sembler si fin quand j’entendait tes pleures et je n’étais qu’une enfant qui prier pour qu’on la condamne !

J’aimerais remonter le temps pour essuyer tes larmes, la seule chose qui me fais sourire c’est qu’elle doit vivre avec le poids de ses erreurs !

Commentaires:

Les commentaires sont desactivés.

«